Israël dans 20 ans : Luxe calme et volupté ?

Un article du Figaro prédit qu’Israël sera dirigée par une femme d’ici 20 ans, et surtout qu’elle sera en paix avec ses voisins arabes. Et si c’était vrai ?

 

Avant-propos : cet article a été publié dans l’édition du 30 août du Jerusalem Post – Edition française

Et si on imaginait « Le monde dans 20 ans » ? Voilà le défi que s’est lancé Le Figaro en lançant une série d’articles pour l’été, vision prospective sur l’avenir aussi bien économique, politique que social réservé à notre bonne vieille planète Terre. Après l’Union européenne, la Russie et avant Dubaï et le Congo le journal a donc fixé son viseur prévisionnel sur l’Israël et ses voisins arabes. Et surprise : dans 20 ans, le Moyen-Orient sera une région en paix. Et prospère par dessus le marché. Adrien Jaulmes, correspondant pour Le Figaro et auteur du fameux article a privilégié une vision optimiste de l’avenir. Israël dans 20 ans : Luxe, calme et volupté ? Voyez plutôt : l’article s’ouvre avec la description du nouveau viaduc du Jourdain qui relie la Jordanie à Israël et … à la République Palestinienne !

Sont présents à la cérémonie, le roi de Jordanie, le président Palestinien et le Premier ministre : Einat Wilf. Qui ça ? Dire qu’Einat Wilf est très connue serait un euphémisme que ce soit des Français, ou même des Israéliens d’ailleurs. Cette femme est membre de la Knesset depuis 2010 : élue sous l’étendard du Parti Travailliste, elle décide avec 5 autres députés de le quitter pour former le Parti Indépendance présidé par Ehoud Barak. A 40 ans, cette femme qui parle couramment anglais et français – ce qui est assez rare pour être souligné – avoue avoir été étonnée quand elle a appris la nouvelle. Ce n’est pas tous les jours qu’on apprend par l’intermédiaire de la presse que l’on sera Premier ministre de son pays … dans 20 ans !

« Bien sûr, j’ai été flattée, et plus généralement je trouve que le futur décrit dans l’article – un futur de paix et de prospérité – est très agréable à imaginer. »

Elle avoue en tout cas n’avoir « jamais pensé qu’elle pourrait devenir un jour Premier ministre. L’article m’a contraint à y penser maintenant ! » En tout cas, pour elle, si le chemin est encore long, ce n’est pas sa condition féminine qui va lui poser problème. Tout d’abord parce qu’une femme a déjà été Premier ministre en Israël (souvenez-vous, Golda Meir, de 1969 à 1974) et qu’en observant la carrière de Tzipi Livni, « être une femme n’est pas un problème dans la vie politique israélienne. »

Une mégapole qui s’étend de Beyrouth au sud de la Bande de Gaza

L’article décrit un futur Israël en paix avec ses voisins, connectés les uns aux autres par le train à grande vitesse qui relie Damas, Beyrout, Tel-Aviv et Alexandrie. Du nord d’Israël au sud de la Bande de Gaza, la ville moderne a triomphé sur le désert – formant une gigantesque mégalopole – et le « business » a triomphé sur les conflits : les hôtels de luxe 5 étoiles jalonnent la côte, et les découvertes en gaz et en pétrole dans la mer méditerranée ont incroyablement enrichis Palestiniens et Israéliens sans distinction. Le pétrole, et plus largement l’argent, semble être la solution miracle dans l’article d’Adrien Jaulmes. Sans vouloir surinterpréter le texte somme toute léger du correspondant au Moyen-Orient, il est intéressant de voir qu’il envisage l’avenir avec les normes et les réalités de notre présent, ce qui est hautement peu probable. « Nous pensons toujours au futur comme à un présent éloigné, et c’est dur d’imaginer un futur différent » explique Wilf.

« Dans notre esprit, l’Amérique sera toujours très forte, la paix se construira autour de la constitution d’un Etat palestinien etc. Ce dont je suis sûr, c’est que s’il y a un futur où la paix possible : je signe ! »

Influence de la Chine

Ce qui intrigue particulièrement dans l’article du Figaro, c’est l’absence de la  Chine dans la négociation de la paix : Adrien Jaulmes nous explique que le président des Etats-Unis en poste de 2016 à 2020, David Petraeus – ancien général 4 étoiles ayant commandé les troupes en Irak et en Afghanistan et futur patron de la CIA – a réussi à la seule force de sa persuasion à faire signer la paix. C’est oublier un peu vite que dans le monde d’aujourd’hui – et encore plus dans 20 ans – l’influence des Etats-Unis, son hégémonie même, a été remplacée par un partage des responsabilités. Le pays a appris, depuis l’Afghanistan et la récession économique, que le monde se conjugue désormais sur le mode multipolaire (à ne pas confondre avec le multilatéralisme). L’exemple de la Libye est le plus frappant : Obama s’est obstinément refusé à engager plus que de raisons ses troupes dans l’organisation internationale qui est venue épaulée les rebelles contre Kadhafi. Un comportement à des années lumières de l’Amérique de Georges W. Bush qui passe outre le véto de la France et qui part à la conquête de l’Irak sans l’assentiment des Nations Unies.

De même pour Israël, ce serait allé un peu vite en besogne que d’oublier le rôle que pourrait jouer la Chine, et les autres pays émergents dans la constitution de la paix. « Pour l’avenir, il faut évidemment compter sur la Chine, l’Inde, et pourquoi pas un Iran démocratique ? » déclare ainsi Einat Wilf. « Si jamais la paix venait à être signée, je pense que l’Amérique sera un pays parmi d’autres. » Un maillon essentiel, mais pas suffisant. « Pour la Chine, la question de la stabilité est très importante, que ce soit pour l’économie et pour la gestion du pétrole. » Signe annonciateur de la montée en force de la Chine dans la région, le Général Chen Bingde a rendu visite à Israël le 15 août dernier. Une première pour le pays de Mao. Est-ce que la Chine réussira à apporter la paix là où plus de 50 ans de tractations américaines et européennes à échouer ? L’avenir nous le dira. (Et un prochain article aussi)


Une réflexion sur “Israël dans 20 ans : Luxe calme et volupté ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s