ESPN The Magazine

ESPN The Magazine est le plus gros site de sport des Etats-Unis. J’ai commencé à collaborer avec eux juste après les attentats du 13 novembre.

Attentats du 13 novembre

J’ai fait « fixer », c’est-à-dire assistant / traducteur / interviewer / journaliste pour Wright Thompson, un grand reporter pour ESPN qui venait faire une enquête sur les attentats. Son article nous mènera en 5 jours de Saint-Denis à la banlieue de Bruxelles, en passant par Reims, et le cimetière américain du Mont-Valérien.

Capture d’écran 2016-06-22 à 19.10.59

Voici le résultat.

L’Euro 2016

Quelques mois plus tard, je remets le couvert car Wright Thompson vient couvrir l’Euro.

On commence avec un article sur Mohamed Amghar, l’autre agent de sécurité qui a empêché l’entrée d’un terroriste au Stade de France. Blessé à 5 endroits au moment de la détonation de la ceinture d’explosif, il n’avait presque jamais parlé à la presse.

Vendredi 10 juin, pour l’ouverture de la compétition, Wright décide d’aller voir le match au Carillon, l’un des bars attaqués par les terroristes le 13 novembre lors de leur équipée meurtrière.

Puis c’est direction, la Belgique et Molenbeek, avant de partir plein ouest, à Concarneau, chez Stéphane Guivarch, l’ancien international de football, champion du monde avec l’équipe de France en 1998, et qui est désormais vendeur de piscine.

Capture d’écran 2016-06-22 à 18.22.24

Après un voyage à Lille pour documenter les violences des fans anglais et russes (finalement pas si intéressantes que ça, il n’y aura donc pas d’article), on s’envole pour la Turquie, et plus précisément Gaziantep et Kilis, à la frontière avec la Syrie. Pour l’occasion, je ne suis ici pas fixer, mais photographe.

En Angleterre, on part à Grimsby, petite ville portuaire un peu glauque. C’est l’ancien plus gros port de pêche d’Europe. Aujourd’hui, il ne reste que deux chalutiers, et Grismby est la ville où la population est la plus en faveur pour le Brexit.

(Wright a également écrit un article sur le pub où trainait Jamie Vardy à Sheffield ; ainsi qu’une enquête sur le père de Cristiano Ronaldo)

De retour à Paris, le rappeur Oxmo Puccino nous fait visiter en Autolib SON 19e arrondissement, là où il a grandi, entre les Buttes Chaumont et les dealers d’héroïnes de sa rue. Il en profite pour nous parler de la France « Black-Blanc-Beur » de 1998, l’année de la sortie de son premier album.

A Molenbeek, on avait également rencontré Géraldine Henneghien, maman d’un fan du FC Barcelone, devenu terroriste et ayant trouvé la mort en Syrie. Son émouvant témoignage a entraîné la rédaction de l’article : « Le garçon qui vivait pour le foot et qui est mort par haine« .

De nouveau à Lille, nous faisons la connaissance de Renato Srna, frère du capitaine de l’équipe de Croatie. Leur père, décédé durant le premier match de l’équipe nationale le 13 juin, avait eu une vie hors norme.

C’est finalement vers l’Islande que l’on se dirige pour une longue semaine sans nuit. Et pour deux articles : Iceland is so hot right now, avec entre autres les interviews de la capitaine de l’équipe nationale féminine de football, et de Miss World 1988 ;  et un reportage sur la défaite 5-2 de l’Islande contre la France vue de l’intérieur et la semaine de frénésie nationale qui y a mené.

Pour le dernier article de la série, nous allons visiter le musée de l’Armistice à Compiègne, avec son fameux wagon symbole de deux armistices, en 1918 et 1940. Un musée un peu excentré, un peu oublié, allégorie d’une Europe qui semble ne pas se souvenir qu’elle s’est construite sur les ruines de deux guerres mondiales.